En créant Data Terra en mai 2018 au sein de la Coopérative d’Activités et d’Emploi Chrysalide , Cécile Guégan et Jade Georis-Creuseveau unissent leurs compétences pour proposer des services basés sur le numérique, les données et le collaboratif.

Leur ambition est de permettre l’ouverture des projets de territoires et l’intégration de l’ensemble des acteurs (collectivités, entreprises, universités, associations et citoyens) en vue d’imaginer ensemble et coproduire des services, des outils et des méthodes collaboratives d’utilité sociale et environnementale pour les territoires. Selon leur vision, ces nouveaux modes d’ouverture, de partage et de co-création de la connaissance et de l’action représentent un moyen de répondre aux problématiques d’un territoire aux enjeux de plus en plus complexes (développement économique, inclusion sociale, protection de l’environnement…).

Valorisant leurs parcours à la fois académique, institutionnel et associatif en France et à l’international, elles proposent une approche scientifique pragmatique, collaborative, systémique et itérative qui permet d’appréhender l’ensemble des processus territoriaux en se fondant sur une pluralité d’expériences, de regards et de modes d’action qui place les habitants (usagers) au centre de leurs réflexions.

Jade Georis-Creuseveau

Ingénieur agronome de formation initiale, Jade Georis-Creuseveau a exercé en Afrique de l’Ouest (6 ans, UICN) et au Canada (5 ans, NCC) dans le cadre de vastes programmes environnementaux à travers la mise en œuvre de systèmes d’observations basés sur des démarches collaboratives de mutualisation des savoirs et des connaissances.

Prolongeant ses expériences professionnelles à l’international, elle décide d’entreprendre une thèse en géographie en 2011 sur les dynamiques d’ouverture, de partage et de mutualisation des données au service de la gestion des territoires. Le doctorat se poursuit ensuite par divers projets de recherche ( 3 ans) centrés sur le rôle de l’ouverture et du partage des données dans le domaine des sciences participatives et des approches collaboratives de gestion, d’aménagement et d’animation de territoires (ex : projets GEOBS et INGEOVOM).

Depuis 2018, elle impulse une nouvelle dynamique en créant Data Terra en collaboration avec Cécile Guégan, afin de mettre ses compétences et expertises relatives à la circulation, au partage et à l’usage des données numériques, des acteurs et des territoires.

En parallèle, elle se spécialise dans le domaine de la protection des données personnelles (RGDP) afin de maîtriser l’ensemble des connaissances nécessaires pour envisager la combinaison des données publiques, privées et citoyennes et réfléchir à l’évolution des territoires urbains et ruraux de manière collaborative à travers une gouvernance partagée (réflexion autour de la régie de données)

En collaboration avec divers collectifs d’entrepreneurs et de chercheurs, elle s’investit dans des réflexions méthodologiques permettant de replacer l’ensemble de ces acteurs (citoyens, élus, experts, associations, agent de la collectivité territoriale, chercheurs) au coeur des questions de territoires en considérant les différents modèles d’ouverture (open data, open source, open démocratie, open innovation…) comme levier principal de transformation nécessaire à la mise en oeuvre des transitions environnementales et solidaires.

Cécile Guégan

Au cours de ses expériences, Cécile Guégan a travaillé sur la création et la mise en œuvre d’outils et de méthodes (Système d’Information Géographique, observatoire) pour développer la connaissance de territoires, de leurs usagers et de leurs pratiques ; sur les questions d’observation, de simulation et d’indicateurs de suivi de ces espaces littoraux (Mont-Saint-Michel, Carnac, littoral Manche et Atlantique). (Thèse et article).

Au sein de structures publiques et privées (bureau d’études, laboratoire de recherche), elle a déployé des actions de collecte, de gestion, de validation et de valorisation des données, mais également d’accompagnement, de conseil et de formation auprès de différents acteurs (Mairie, Insee).

Docteur en géographie, elle s’investit plus particulièrement depuis 2016 dans des projets collaboratifs, ouverts et partagés pour lesquels la cartographie, la géomatique et les données sont utiles. Pour compléter les approches techniques, enrichir les aspects collaboratifs et s’adapter finement aux besoins, elle a suivi en 2018 le parcours Acculturation et Innovation (programme Disrupt campus) proposé par l’UBO Open Factory dans l’optique de maîtriser les concepts, les méthodes et outils d’innovation, de design thinking et d’intelligence collective afin de les appliquer aux problématiques liées à la donnée et ainsi de les mettre au service des acteurs et des territoires.

En parallèle, elle a créé avec Jade Georis-Creuseveau Data Terra en l’inscrivant fortement dans le champ de l’Économie Sociale et Solidaire, de l’innovation sociale, du faire ensemble.

Le collectif Tiriad

Data Terra est membre du collectif Tiriad. Créé en 2018, il regroupe 6 entrepreneurs du Grand Ouest qui ont décidé d’associer leurs compétences pour accompagner les territoires aux questions d’ouverture et de collaboration en s’appuyant sur les données, le numérique et la cartographie.

Le collectif propose un écosystème de compétences pluridisciplinaires et de services complémentaires. Ses membres partagent une vision et une expérience commune dans les domaines suivants :

  • Open data, Data Literacy, usages du numérique, approche « centrée usager », Open Science
  • Infrastructures de données géographiques
  • RGPD, régie de données
  • Cartographie collaborative, OpenStreetMap
  • Animation territoriale, sciences participatives
  • Approche collaborative, approche géographique
  • Communs
  • FabCity, Territoire intelligent, observatoire et indicateurs
  • Facilitation, prospective, innovation démocratique

Nos complices du collectif Tiriad sont Manuel Ibanez – Geostipa, Vincent Bergeot – Num&Lib, Louis-Julien de la Bouëre – Tiriad, Carterra, Pierre-Yves Cavellat – Heliocat.