Plan de Gestion de Données (PGD)



La science ouverte consiste à rendre « accessible autant que possible et fermé autant que nécessaire » les résultats de la recherche, issus en majorité des fonds publics. Ce principe a pour objectif d’étendre les principes d'ouverture à l'ensemble du cycle de recherche, à favoriser le partage et collaboration le plus tôt possible.

image Screenshot_20210120_DMP__Qwant_Recherche.png (0.1MB)

S’inscrivant pleinement dans le concept de science ouverte, le Plan de Gestion des Données (ou Data Management Plan) est devenu l’outil de gestion incontournable des projets de recherche pour les Etats et financeurs. La Commission européenne a généralisé le PGD pour tous les projets du programme Horizon 2020 et le rendra obligatoire pour tous les programme Horizon Europe. Il en est de même pour les projets ANR depuis 2019.
Le PGD est un document synthétique qui aide à organiser et anticiper toutes les étapes du cycle de vie de la donnée. Il explique pour chaque jeu de données comment seront gérées les données d’un projet, depuis leur création ou collecte jusqu’à leur partage et leur archivage



En complément des PGD de projets, des PGD à l'échelle des organisations émergent progressivement comme outil de gestion et de pilotage des données basé sur la formalisation des processus.


Data Terra accompagne les projets et les organisations pour la conception et la mise en oeuvre de leur PGD. A travers l'approche systémique portée par Data Terra, le PGD est un outil d'aide à la mise en place sur le long terme de bonnes pratiques de gestion à toutes les étapes du cycle de vie des données.
.